Au cours de notre parcours à travers les cinq continents, nous nous efforçons de découvrir, de venir en aide et de promouvoir certaines O.N.G. oeuvrant pour l'enfance ...

 


Amérique du sud

   
Bolivie
 
 


le CERPI







...............................................................................................................



le CICOM




L’Institut Polytechnique Tomas Katari (IPTK, 1976-2004)

Tomas Katari était un leader révolutionnaire, un défenseur des droits des gens venus des communautés rurales. Il est mort en martyrs pour la cause humaine.

Au sein d’un pays où la situation politique, économique et sociale reste très instable, l’ONG IPTK œuvre dans differents domaines (Education, Santé, etc…), pour aider les personnes en difficultés et trouver des solutions durables.

Concernant les actions sociales en faveur de l’éducation, nous allons présenter deux centres financés par l’ONG, où nous sommes intervenus, grâce à Delphine, une française volontaire au centre.

« Los Ninos y ninas son la Luz y la sonrisa del mundo »

Le CICOM (Community Centers for Children) est un centre construit dans le cadre du programme « Education complémentaire et alternative ». Le CICOM est destiné aux enfants de moins de 6 ans, issus de familles pauvres de la ville de SUCRE. Il offre à ces enfants une éducation complémentaire et différente, en dehors des heures d’école pour certains. Il permet aussi d’ouvrir l’enfant à d’autres activités, et ce durant 10h par jour, 5 jours par semaine.

Le CICOM joue également un rôle de santé, en portant une attention toute particulière aux enfants malnutris, ou ayant d’autres problèmes de santé.

Enfin, le centre permet aux enfants de ne pas être dans la rue avec leurs deux parents lors de leur activité professionnelle. En effet, les parents commerçants sont souvent accompagne de leurs enfants qui se voient souvent oblige de travailler aussi (cireur de chaussures, vendeurs ambulants, etc…)

A ce jour, 8 centres ont été ouverts sur Sucre, profitant à plus de 350 enfants par an.

L’Odyssée pour l’Enfance s’est rendu sur place, au sein d’un des 8 CICOMs de la ville de Sucre, le CICOM Alto Delicias.

L’accueil a été chaleureux ; ici 5 femmes travaillent en non stop. Une s’occupe des bébés, les autres des plus grands ; une cuisinière fait également partie de l’équipe. Delphine est présente à raison de 2 jours par semaine et ce, pendant 5 mois, pour aider ces femmes aux diverses tâches.

Le matin, les enfants prennent le petit déjeuner, puis enchaînent sur des activités pédagogiques diverses. Ensuite, c’est l’heure du repas, avec une attention toute particulière pour quelques enfants ayant des problèmes de santé.

Vient ensuite la sieste qui repose les enfants mais également l’ensemble du personnel, car pour l’avoir vécu, c’est extrêmement fatiguant, de part l’attention qu’il faut porter à chaque enfant. En effet, issus de familles en difficultés, les enfants viennent chercher du réconfort et de l’attention.
En cas de détection de maltraitance ou de violence sur les enfants, le centre est habilité à agir pour la défense et la protection de l’enfant, en collaboration avec les institutions locales.

Nous avons réalisé ensemble des activités de peinture, fait manger les enfants et passé un bon moment avec l’ensemble du personnel qui fut ravi de notre venue.


LE CERPI
Centro de Recoursos Pedagogicos Integrales

A la différence des écoles françaises, les enfants boliviens vont à l’école soit le matin soit l’après-midi. C’est dans l’optique d’accueillir les enfants en dehors de leurs heures d’école que l’ONG Tomas Katari a décidé, il y a quelques années, de mettre en place le CERPI (centre de ressources pédagogiques intégrales).

Ce centre accueille des enfants de 7 à 14 ans et leur propose, en échange d’une somme modique, différentes activités extrascolaires. Ils peuvent ainsi participer au club de sport, de lecture, de mathématiques, d’informatique, ou de danse, mais peuvent également consulter les livres de la bibliothèque ou encore aller à la salle de devoirs ou le personnel du centre leur offre une aide scolaire toute particulière.

Parallèlement à ces différentes activités, le CERPI a mis en place cette année (avril 2006) un tout nouvel atelier, les «Pionneros», qui accueille le samedi matin une vingtaine d’enfants du centre et qui a pour but de développer chez eux un certain sens des responsabilités et de les faire réfléchir, de manière ludique, sur certains grands thèmes et valeurs importantes comme la différence entre les cultures, la démocratie ou l’amitié par exemple.
Ce RDV hebdomadaire donne également aux enfants l’opportunité de faire des activités nouvelles (excursion, atelier cuisine, de correspondance…) et leur permet de passer un bon moment entre amis.

Nous avons réalisé les ateliers « géographie » et « culture » au sein du CERPI, et avons comme d’habitude fini en musique.

? L’Odyssée pour l’Enfance finance par ailleurs une sortie « découverte », pour l’ensemble du groupe d’enfants qui a participé aux ateliers.


Pour rentrer en contact avec l’ONG et lui venir en aide :

Email : iptk@mara.scr.entelnet.bo
Site Internet : www.iptk.org.bo
Téléphones : (591-4) 6461352 ; 6462447 ; 6462768 (fax)
Adresse : Nataniel Aguirre N°560
PO Box : 158
Contact : Grover Linares P. Director General
Patricia Duran M. Manager of Planning IDR
Sucre - BOLIVIA












Retour